La sève de bouleau est-elle bonne pour la santé ?

Beaucoup en parlent, beaucoup vantent ses vertus sur la santé. De quoi parle-t-on ? De la sève de bouleau ! Si vous la connaissez, peut-être que vous vous êtes déjà demandé si ce liquide est vraiment bon pour la santé. Maintenant, vous avez la réponse sous vos yeux, dans cet article.

À la découverte de la sève de bouleau

Encore appelée eau de bouleau, la sève de bouleau est connue en Europe occidentale depuis le Moyen Âge. Elle est issue du bouleau surnommé « arbre de la sagesse ». Ce dernier fait partie de la famille des bétulacées et du genre Betula. Le jus de bouleau se récolte au printemps, à la montée de la sève. Cela se fait juste avant l’apparition des jeunes feuilles. La sève est aussi appelée « eau de bouleau ». Elle est incolore et fluide comme de l’eau. Elle a un goût d’eau légèrement boisée, minéralisée.

En réalité, la sève de bouleau est composée de plus de 95 % d’eau. Riche en sucres tels que le sucrose, glucose et fructose, ce liquide est aussi composé d’acides aminés et d’oligo-éléments. Cette substance recueillie du trou à jus est utilisée dans le domaine de la santé et en cosmétiques, surtout en capillaire. Elle est utilisée en phytothérapie, en biologie et en cuisine.

Petite astuce : on peut faire de l’eau-de-vie de bouleau en faisant bouillir 25 litres de sève de bouleau avec 3 kg de sucre.

Apports de la sève de bouleau à la santé ?

La sève de bouleau fraîche est chargée d’éléments nutritifs. En Europe, elle était donnée aux nourrissons pour suppléer au lait maternel. Elle était également donnée aux enfants et adolescents pour renforcer et activer leur croissance. Aujourd’hui, elle est recommandée en cure de détox. En effet, elle permet à la fois un léger nettoyage de l’organisme grâce à ses propriétés de drainage. Elle est riche en minéraux variés (calcium et silicium pour les os, magnésium et lithium pour le moral, potassium contre l’hypertension, fer antifatigue, zinc antioxydant).

Le jus de bouleau aide à traiter l’anémie, le cancer, la tuberculose, les calculs rénaux et biliaires, la goutte, l’arthrose, l’arthrite, les rhumatismes, le rhume. Son usage permet de soigner nombreux maux de la peau (acné, eczéma, dartre, couperose et dermite du cuir chevelu). Ce n’est pas tout ! Cette sève soigne la jaunisse, l’engorgement hépatique et combat les toxines en augmentant l’excrétion biliaire. Par son acide chlorogénique, l’eau de bouleau diminue l’appétit et restreint l’absorption des glucides. Elle active l’utilisation des graisses pour fournir de l’énergie. Ainsi, vous pouvez perdre jusqu’à 4 kg de matière grasse en douze semaines de cure.

La sève de bouleau a encore un grand avantage, elle contient beaucoup de silicium organique naturel. Ce dernier est le seul antidote de l’empoisonnement à l’aluminium. Or, cette intoxication est le vecteur le plus connu de propagation de cancers et des métastases dans le corps humain.

Vous l’aurez compris, les bienfaits de la sève de bouleau sur le corps humain sont nombreux !

Comment épiler un monosourcil ?

L’épilation, loin d’être tout le temps une partie de plaisir, est toutefois nécessaire. Il ne s’agit pas d’un luxe mais de l’entretien de son corps. À part les poils des aisselles, des bras, des jambes et les autres parties poilues du corps, il y a aussi une autre partie importante à épiler : les sourcils. Pour certaines personnes, les deux sourcils ne forment qu’un seul. On parle alors de monosourcil. Dans cet article, on vous dit comme s’épiler les sourcils uniques.

Qu’est-ce qu’un monosourcil ?

Le monosourcil est une convergence des sourcils gauche et droite au milieu du visage juste au-dessus du nez entre les deux sourcils. Encore appelé « synophris » mais plus couramment monosourcil, c’est une véritable mini forêt qui se retrouve dans le visage. Cette grosse boule de poil qui porte atteinte à l’esthétique mérite d’être enlevée. L’épilation du monosourcil peut s’effectuer par plusieurs méthodes.

L’épilation à la cire

Vous pouvez utiliser un kit d’épilation à la cire disponible sur le marché ou réaliser vous-même une cire maison au sucre. Quand vous adoptez la première option, il est important de vous référer scrupuleusement aux recommandations du fabriquant. Une fois que la cire est totalement fondue, appliquez-la sur la partie à épiler en prenant soin de ne pas badigeonner tout votre visage avec.

Recouvrez ensuite toute la cire d’une bandelette et appuyez fortement en évitant qu’elle ne couvre une partie que vous ne voulez pas épiler puis laissez la cire durcir. Tirez ensuite la bandelette d’un coup sec et vérifiez si la zone a été correctement épilée en jetant un coup d’œil dans la glace. Appliquez ensuite de la glace ou de la crème relaxante à la fin de l’épilation pour prévenir rougeurs, gonflements et boutons.

La procédure est pratiquement la même avec la cire maison au sucre qu’avec la cire achetée. Seulement ici, c’est vous qui confectionnez votre cire avec un mélange raisonnable d’eau, de miel et de sucre roux, le tout passé quelques secondes à la microonde.

L’épilation à la pince

Pour rendre cette méthode moins douloureuse et plus aisée à réaliser, la contribution de la chaleur et de l’humidité est requise. En effet, avant de commencer, appliquez sur la partie à épiler un petit coin de tissu doux légèrement mouillé avec de l’eau chaude. Placez-vous en face d’un miroir. À l’aide de la pince, commencez l’opération du centre vers les extrémités de la portion à épiler.

Il est indispensable d’effectuer le mouvement du haut vers le bas et de s’arrêter par moment afin d’être sûr de ne pas faire disparaitre plus de poils qu’il n’en faut. Pour limiter les irritations, les risques d’infection ou l’apparition des boutons, à la fin de l’opération, utilisez du savon antibactérien ou de l’aloe vera sur la partie fraichement épilée.

L’épilation à la crème

Pour épiler son sourcil à l’aide d’une crème dépilatoire, il faut tout d’abord s’en procurer puis s’assurer que la peau n’y est pas allergique. Pour ce faire, mettez une petite quantité de crème au dos de votre main par exemple pendant quelques minutes. Si après le rinçage votre peau est irritée, n’utilisez pas cette crème. Dans le cas contraire, vous pouvez l’utiliser.

Quand la crème vous convient, passez-là sur la partie à épiler et laissez durant le temps indiqué par le fabriquant sur l’emballage. Rincez correctement ensuite la crème puis tout votre visage et séchez-vous.

Observation

Avec l’épilation à la cire ou à la pince, la repousse des poils est beaucoup plus lente qu’avec l’épilation à la crème aussi bien pour un monosourcil de femme que pour un sourcil d’homme.

Dukanaute : A la découverte du régime Dukan !

Un jour, on se mire dans la glace puis, sidération ! On ne croit pas être cet être gros que l’on voit dans le miroir. L’idée nous vient alors de commencer un régime afin de perdre du poids. Mais avec certains régimes, le chemin est parfois long et les efforts, inopérants. Avez-vous déjà entendu parler du régime Dukan ? Oui ? Non ? Quelle que soit la réponse, cet article va vous intéresser.

Un régime à succès

Mis au point par le Dr Pierre Dukan, le régime Dukan est suivi par beaucoup de personnes pour perdre du poids et maintenir une belle silhouette. C’est la méthode du genre la plus célèbre au monde avec une vaste communauté active sur le Net. Le régime compte beaucoup d’adeptes, appelés Dukanautes, en France et partout dans le monde. Un Dukanaute, c’est donc quelqu’un qui s’adonne au régime Dukan. Elle consiste à consommer des protéines en forte quantité et à réduire considérablement la consommation des lipides et glucides. C’est ce qui la fait qualifier de régime hyper protéiné.

Les avis sont partagés sur le succès de la méthode qui favorise une perte rapide de poids. C’est une méthode simple, structurée et surtout efficiente. Dès le début du régime, vos efforts sont couronnés de succès. Cependant, vous devez vous adonner à des contraintes. Selon le docteur, « Le plaisir de maigrir vite et bien dans un cadre fort et sécurisant permet de tolérer bien des contraintes ».

La structuration du régime Dukan

Le régime Dukan est structuré en 4 phases avec une liste d’aliments autorisés, d’aliments adjuvants et d’aliments interdits. C’est une feuille de route bien élaborée que le Dukanaute doit suivre au pied de la lettre.

  • La phase d’attaque

C’est la première étape. Cette phase est la plus courte et s’étale sur 2 à 10 jours en fonction du poids à perdre. Le dukanaute est alors astreint à une liste limitée d’aliments. Ici, il n’est conseillé que des protéines animalières. Il est autorisé de manger :

  • du fromage blanc 0
  • des galettes Dukan
  • de la sauce dukan
  • du rôti de bœuf
  • du son d’avoine.

En matière de boisson, les eaux peu minéralisées sont conseillées ainsi que la tisane richter, les infusions, l’hydroxyde. Les eaux salées sont proscrites.

  • La phase de croisière

C’est la seconde étape. Tous les aliments de la phase d’attaque sont autorisés ici. On y ajoute des carottes et des légumes crus ou cuits. Par jour, le dukanaute doit consommer un demi-litre de boissons telles que l’eau de Sassy, le thé, le café… Il peut ajouter à son alimentation de la poudre de protéines (Protifar ou Nestival).

  • La phase de consolidation

À ce niveau du régime, le poids souhaité est déjà obtenu. Le pain, le fromage et des fruits s’ajoutent aux aliments déjà autorisés. Maintenant, on peut s’offrir son repas de choix deux fois par semaine.

  • La phase de stabilisation

C’est la dernière étape. Le Dukanaute peut revenir à son alimentation d’antan. Il doit obligatoirement suivre une journée complète de pures protéines par semaine au risque de reprendre du poids. On compte sur le site dédié au régime Dukan plus de 9 000 recettes validées (pancakes dukan, de la recette konjac, de la starlette cake recette etc.) par phase. Il y a des aliments prisés par les Dukanautes : salade océane, thermogourmet, cottage cheese, foie de lotte, hermesetas, etc.